Les Bruins ont tenu leur première mêlée prolongée du camp d’entraînement jeudi, l’équipe noire ayant remporté une victoire de 4-1 sur l’équipe blanche au Warrior Ice Arena. Voici quelques points à retenir de cette séance prolongée sur la glace.

Pousser le rythme :

Avec les Bruins qui ne sont plus qu’à une semaine ( !) du début de la saison régulière, le temps n’est pas du côté de Boston lorsqu’il s’agit pour Bruce Cassidy et son personnel de jeter un coup d’œil prolongé à cette liste et d’évaluer où mieux brancher les joueurs à travers un alignement avec beaucoup de vacances potentielles.

Heureusement pour le chef de banc des B’s – le conditionnement et l’intensité n’étaient pas un problème jeudi, car les deux équipes ont passé la majeure partie des 60 minutes de l’exhibition à se battre le long des bandes, à pousser le palet en zone neutre et à générer des regards de qualité sur une glace de qualité supérieure. Les performances de Tuukka Rask, Jaroslav Halak, Jeremy Swayman et Dan Vladar ont permis d’éviter que le match ne se transforme en un match des étoiles, mais Cassidy était satisfait de la performance de son équipe dans plusieurs facettes de la porte, surtout en ce qui concerne les efforts de sa défense pour soutenir le jeu de la zone O – que Cassidy a souligné en septembre comme étant une priorité pour ce club.

« Le rythme était excellent, je pense. Du début à la fin », a déclaré Cassidy. « Nous ne savions pas comment ça allait se passer. Nous ne savions pas si nous allions devoir le raccourcir. Notre intention était de faire deux mi-temps de 30 minutes ou deux périodes. … Nous espérons aller de l’avant pour garder le rythme. Je pense qu’ils ont fait un excellent travail. J’aime l’activation de notre défense. J’ai pensé qu’ils étaient souvent sur la glace, essayant de participer à l’attaque. J’ai trouvé que notre jeu dans la zone O avec la défense et la ligne bleue de la zone O était bon, vif. Nous avons terminé quelques jeux autour du filet. La couverture de l’emplacement du filet, nous allons l’examiner parce que nous l’avons évidemment filmée et nous allons y jeter un coup d’œil. J’ai pensé qu’il y avait quelques pannes là, donc nous allons nous en occuper.

« Mais dans l’ensemble, je pense que c’était une bonne énergie, une bonne compétition. Nous ne nous attendions pas à ce que les gars se courent après. Mais les batailles de palet étaient bonnes. Donc j’ai aimé ça. J’ai trouvé qu’il y avait quelques bons arrêts, quelques bons jeux. On n’a pas été négligents, on n’a pas craqué. Pas beaucoup d’erreurs involontaires. Je pense que les gars essayaient de faire ce qu’ils étaient censés faire. La longueur des quarts de travail était bonne. Donc je pense que pour la première mêlée après une longue période de repos, je pense, comme je l’ai dit – c’était une bonne intensité et un bon rythme et c’est la première chose que nous recherchons. »

Vaakanainen se démarque

Sur la base de ce que nous avons vu jusqu’à présent dans le camp, il semblerait que Jeremy Lauzon soit le grand favori pour commencer l’année aux côtés de Charlie McAvoy sur la paire D supérieure de Boston, tandis que Jakub Zboril pourrait être dans la course pour étayer un rôle de départ sur la troisième paire aux côtés d’un vétéran comme Kevan Miller.

Mais n’oubliez pas Urho Vaakanainen.

Auparavant considéré comme le meilleur espoir de Boston après avoir été sélectionné au 18e rang au total par les B’s lors de la séance de sélection de la LNH en 2017, Vaakanainen a vu sa progression stagner un peu au cours des dernières saisons alors qu’il était en bas avec Providence, Jack Studnicka l’ayant devancé pour le titre de meilleur espoir de Boston après avoir fait le saut depuis les rangs de la OHL. Mais même si les blessures et/ou les douleurs de croissance en AHL ont peut-être maintenu Vaakanainen à l’écart d’un rôle régulier au niveau de la LNH jusqu’à présent dans sa jeune carrière, le défenseur de 22 ans était bien en place avec le palet jeudi – connectant sur quelques premières passes ruban à ruban hors de la zone D tout en activant également hors de la ligne bleue offensive afin de prolonger certains shifts.

Pour autant que Vaakanainen s’était précédemment attiré l’ire de Cassidy pour ses habitudes d’entraînement laxistes, ce n’était pas le cas jeudi. Il reste à voir si le blueliner finlandais peut battre un gars comme Zboril et gagner une place de titulaire dès le camp, mais Vaakanainen a clairement fait une grande impression avec son jeu dans cette mêlée. Nous verrons s’il peut construire sur cela lors de la mêlée prévue vendredi.

« J’ai pensé que Vaakanainen était excellent », a déclaré Cassidy. « Probablement le meilleur des jeunes défenseurs aujourd’hui dans ce match particulier. »

Marchand tenu à l’écart

Malgré le fait qu’il ait patiné lors des trois précédentes séances sur glace de Boston à Warrior, Brad Marchand n’a pas patiné lors de la mêlée de jeudi, l’ailier travaillant toujours son retour après l’opération d’une hernie sportive de l’intersaison.

Pas besoin de tirer la sonnette d’alarme, cependant – Marchand a déclaré que son absence était plus une gestion de son retour à l’action de jeu, plutôt qu’un revers. Le meilleur ailier gauche de Boston s’attend toujours à être prêt à jouer lorsque Boston ouvrira la saison régulière le jeudi 14 janvier.

« Nous allons encore faire une mêlée demain, je crois. … Je viens de commencer à patiner avec les gars le lundi et seulement la moitié d’une pratique, puis une complète hier, donc c’était plus juste pour ne pas faire trop de choses trop tôt », a déclaré Marchand de son absence. « La dernière chose que je veux faire, c’est de prendre du recul et d’être prêt à jouer. Il n’était donc pas nécessaire de jouer deux entraînements en deux jours. C’était donc plus ce que c’était. Juste pour traîner et se détendre et récupérer et s’assurer que nous continuons à avoir une tendance vers le haut et ne pas prendre un pas en arrière.

Les enfants sont bien

Vaakanainen pourrait avoir attiré le plus d’éloges de Cassidy jeudi, mais un certain nombre d’autres jeunes ont fait leur marque pendant le combat intrasquad. Matt Filipe, de Lynnfield, qui a signé un contrat d’entrée avec Boston en août après une solide carrière universitaire à Northeastern, a enfoui un but en échappée devant Rask dans la première moitié de la mêlée. Deux autres agents libres non repêchés, Nick Wolff et Jack Ahcan, auront probablement besoin de s’aguerrir au niveau de la AHL avant d’essayer d’obtenir une place dans la LNH, mais ils n’en sont peut-être pas très éloignés.

Wolff prendra peut-être conscience de sa valeur lorsque les gants seront enlevés dans un vrai match et qu’il pourra aligner quelques patineurs adverses avec de lourdes mises en échec, mais le patineur de 6 pieds 5 a été solide jusqu’à maintenant au camp. Bien qu’il se soit battu contre quelques dérapages lors des premiers jours d’entraînement, Wolff a fait un bon travail de lecture de jeu lors du patinage de jeudi, gardant quelques rondelles dans la zone offensive et récupérant quelques rondelles lors de mêlées le long de la bande. Beaucoup de discussions sur le jeu d’Ahcan se concentreront d’abord sur son petit gabarit (5 pieds 8), mais le produit de St. Cloud State est sans peur sur la glace et n’a pas peur de gratter en bas alors qu’il est au milieu de certains quarts de travail éprouvants en zone D.

Une démonstration un peu plus calme de Jack Studnicka alors qu’il patinait à la droite de Bergeron, tandis que Zboril s’est amélioré au fur et à mesure que la mêlée se déroulait. La défense tchèque a été assez fluide en zone neutre, mais a été passive par moments en opérant sur la ligne bleue offensive. Sur quelques joueurs, un attaquant a exercé une pression haute sur Zboril à la pointe, incitant le jeune défenseur à faire une passe hâtive qui était parfois hors cible.

« Filipe peut vraiment se déplacer sur la glace, il a évidemment marqué un beau but – mais il a un bon rythme dans son jeu ici une fois qu’il y va. … Zboril était propre. En les passant en revue – Jack, je n’ai pas remarqué autant que je le fais habituellement avec Bergy et Bjork. Mais Joe (Sacco) m’a dit qu’il avait aimé certaines des choses qu’il a faites là-bas », a déclaré Cassidy.  »Je regardais un peu plus notre équipe. J’ai trouvé qu’Ahcan était compétitif pour un petit gars. Wolff a bien manié le palet, mieux qu’à l’entraînement. Il était beaucoup plus propre. »

Et pour le reste du corps D ?

« Pour les gars qui reviennent, Kevan Miller n’avait pas joué depuis longtemps. Il avait l’air bien. Était autour du palet, patinait », a déclaré Cassidy. « Johnny Moore avait beaucoup de jambes. Il sautait dans le jeu. J’ai trouvé que Carlo et Grizz formaient une bonne paire – propres et faisant partie de l’attaque. »

Les lignes Krejci/Krejci s’harmonisent

Les lignes Krejci et Coyle n’ont pas beaucoup varié depuis l’ouverture du camp, Krejci centrant Ondrej Kase et Jake DeBrusk, tandis que Coyle a fait des répétitions avec Nick Ritchie et Craig Smith. Cet engagement précoce semble porter ses fruits, car les deux lignes ont été solides jeudi – DeBrusk et Ritchie ont tous deux enterré des buts devant Vladar sur des tirs du revers.

Le but de Ritchie a été généré par un fort jeu de planche de Smith, qui est clairement beaucoup plus qu’un simple sniper de tir. L’ailier vétéran possède de solides roues et est plus que désireux de sauter sur le forecheck et de se battre pour des palets. Smith devrait ouvrir beaucoup de glace pour ses coéquipiers – surtout avec ce tir dans son arsenal – ce qui devrait être de bon augure pour un pivot possesseur de palet comme Coyle et un gros corps comme Ritchie qui devrait se planter autour de la fente basse pour une ribambelle de regards de qualité.

Comme ce fut le cas dans la bulle torontoise, Kase a généré un certain nombre de grandes chances pour sa ligne jeudi – bien qu’aucune de ces chances n’ait trouvé le fond du filet, Vladar ayant refusé l’ailier à un moment donné avec un arrêt au sol. Espérons qu’il règle ses problèmes de serpent d’ici la semaine prochaine, car l’ailier de 25 ans sera essentiel pour donner à cette deuxième ligne un certain punch de marquage 5v5.

« Évidemment, la ligne de Coyle a marqué quelques buts », a déclaré Cassidy. « Ils se complètent très bien. Nick Ritchie qui va au filet, qui termine les jeux. La ligne de Krejci, je pense que Kase et DeBrusk ont eu beaucoup d’occasions. Ils vont peut-être trouver leur jeu offensif. J’ai trouvé que même Wags et Kuraly ont fait quelques jeux offensifs. J’ai donc pensé que c’était une bonne journée pour cela – notre jeu de palet. On a attaqué et marqué quelques buts. On a eu des occasions de marquer. Alors, est-ce que c’est le produit de leur excellence ? Ou est-ce qu’on s’effondre défensivement ? Ce sont donc des choses que nous examinerons d’un peu plus près. »

Bjork/Clifton apportent de l’énergie

Un rôle de titulaire régulier dans cet alignement des Bruins est loin d’être une garantie pour Anders Bjork et Connor Clifton. Compte tenu de la surabondance d’attaquants dans le six central et de corps à la ligne bleue, les prochains jours seront cruciaux pour que Bjork et Clifton patinent leur revendication sur ce club.

Pour autant que Bjork ait gagné la plupart de ses reps la saison dernière sur la ligne de Coyle, cette place n’est pas garantie en 2021, Cassidy roulant principalement avec ce trio Ritchie-Coyle-Smith dès le départ. Au contraire, Bjork a gagné pas mal de répétitions sur la quatrième ligne, où sa vitesse pourrait s’avérer être un ajustement intriguant sur un regroupement nord-sud aux côtés de Sean Kuraly et Chris Wagner.

Mais jeudi, Bjork a été contraint de jouer sur la première ligne en l’absence de Marchand, et a démontré de façon convaincante qu’il ne devrait pas être considéré comme un quatrième ligne / attaquant de réserve le 14 janvier prochain. Le produit de Notre Dame a été actif sur la ligne de Bergeron, se précipitant vers les rondelles libres sur le forecheck et décochant quelques rondelles sur une glace de qualité. Bien que l’un des défauts de Bjork ait été son manque de production tangible et ses difficultés à s’infiltrer à l’intérieur, il n’a pas eu peur de se mêler à l’intérieur et autour de l’enceinte jeudi, s’emmêlant à la fois avec Clifton et John Moore lors des poussées vers le filet.

Clifton, qui pourrait se battre contre Kevan Miller pour une place de troisième paire, a joué un match typique de « Cliffy Hockey », à un moment donné en brisant une tentative d’échappée de Trent Frederic. Comme prévu, il n’a pas écrasé ses coéquipiers dans une mêlée, mais il a apporté beaucoup d’énergie aux côtés de Moore.

Vladar, Swayman font face à de nombreux tirs

Avec les défenseurs de Boston qui s’activent tôt et souvent – et les lignes Coyle et Krejci qui font des ravages en zone offensive – cela a fini par être un après-midi chargé pour Vladar (équipe blanche) et Swayman (équipe noire), les deux jeunes gardiens de but repoussant un certain nombre d’occasions de qualité tout au long de la mêlée. L’arrêt de Vladar sur Kase se distingue certainement, mais Cassidy croit que les deux gardiens ont plus que tenu leur place dans leur premier vrai test du camp.

Même si Cassidy a été rapide à noter qu’il n’est pas le gourou des gardiens de cette équipe, il y a beaucoup à aimer sur ce que Vladar et Swayman ont à offrir à cette organisation dans les années à venir.

« Je vais être parfaitement honnête, je ne regarde pas beaucoup les gardiens de but, à moins que je ne remarque que des palets passent devant eux à chaque tir, ce qui n’était pas le cas », a déclaré Cassidy. « Dans la mêlée d’aujourd’hui, je pense que Swayman a eu un peu plus de travail. Je l’ai trouvé excellent. Il a fait quelques arrêts de grande qualité. Donc je pense que nous avons deux très bons jeunes gardiens de but qui arrivent. Mais ce n’est qu’un jour. … Dan a un excellent curriculum vitae depuis Providence l’année dernière. Nous n’avons pas eu l’occasion de le voir jouer en NHL, à l’exception d’un match de préparation contre Tampa. Nous ne le jugerons donc certainement jamais sur ce point. C’était une nuit difficile pour nous tous. Vous vous retrouvez donc dans une situation difficile. Nous regardons donc ce qu’il a fait à Providence. … Quant à Swayman, gardien de but de l’année dans le hockey universitaire, il arrive ici avec beaucoup de confiance grâce à cela, mais il aura juste besoin de quelques répétitions et nous verrons où cela nous mènera. Jusqu’à présent, tout va bien. Tous deux travaillent bien, ils ont l’air d’être de bons gars. Ils veulent juste s’améliorer. »

Voici les lignes de la mêlée de jeudi :

TEAM BLACK

DeBrusk-Krejci-Kase
Ritchie-Coyle-Smith
Filipe/Hughes-McKegg-Lantosi

Grzelcyk-Carlo
Moore-Clifton
Vaakanainen-Wolff

Halak
Swayman

Équipe Blanche

Bjork-Bergeron-Studnicka
Carey-Lindholm-Senyshyn
Frederic-Kuraly-Wagner

Lauzon-McAvoy
Miller-Zboril
Ahcan-Kampfer

Rask
Vladar

Pas encore inscrit ? Cliquez ci-dessous pour accéder à tout le contenu :

SubscButton

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.