Écrit par Sarah Roller

Le 31 janvier 2011, le ministère américain de l’Agriculture (USDA) et le ministère américain de la Santé et des Services sociaux (HHS) ont publié les Dietary Guidelines for Americans, 2010. Une copie du résumé exécutif est disponible ici. Les documents d’appui comprennent des questions et réponses sur les directives diététiques 2010, un document d’information concernant l’histoire et le processus des directives diététiques, et des messages sélectionnés pour les consommateurs.

Les directives diététiques pour les Américains (Dietary Guidelines) sont révisées par l’USDA et le HHS tous les cinq ans, conformément à la loi publique 101-445. Traditionnellement, les recommandations des Dietary Guidelines ont été destinées aux Américains en bonne santé âgés de 2 ans et plus. « ising concern about the health of the American population », a cependant conduit l’USDA et le HHS à publier des Dietary Guidelines pour tous les Américains âgés de 2 ans et plus, y compris ceux qui présentent un risque accru de maladie chronique.

Ensemble, les recommandations des Dietary Guidelines 2010 englobent deux concepts primordiaux, encourageant les Américains à :

  • « maintenir un équilibre calorique au fil du temps pour atteindre et maintenir un poids santé », en diminuant la consommation de calories et en augmentant les calories dépensées par l’activité physique ; et
  • « se concentrer sur la consommation d’aliments et de boissons riches en nutriments », en réduisant l’apport en sodium et en calories provenant de graisses solides, de sucres ajoutés et de céréales raffinées, et en augmentant la consommation d’aliments et de boissons riches en nutriments, tels que les légumes, les fruits, les céréales complètes, les produits laitiers sans matières grasses ou à faible teneur en matières grasses, les fruits de mer, les viandes maigres et la volaille, les œufs, les haricots et les pois, ainsi que les noix et les graines.

Les directives diététiques 2010 notent que si « les besoins en nutriments doivent être satisfaits principalement par la consommation d’aliments », dans certains cas, « les aliments enrichis et les compléments alimentaires peuvent être utiles pour fournir un ou plusieurs nutriments qui, autrement, pourraient être consommés en quantités inférieures à celles recommandées. » Les Lignes directrices diététiques encouragent également l’éducation des consommateurs sur la préparation et la conservation des aliments afin de promouvoir la sécurité alimentaire et de prévenir les maladies d’origine alimentaire.

Les informations contenues dans les Lignes directrices diététiques 2010 sont utilisées pour élaborer du matériel éducatif et aider les décideurs à concevoir et à exécuter un programme lié à la nutrition, y compris les programmes fédéraux d’alimentation, d’éducation et d’information nutritionnelles. En outre, les Lignes directrices diététiques 2010 ont le potentiel d’offrir des déclarations faisant autorité, comme le prévoit la loi sur la modernisation de l’administration des aliments et des médicaments (FDAMA), qui, dans certains cas, peuvent être utilisées par les spécialistes du marketing alimentaire pour justifier l’utilisation de nouvelles allégations de santé ou de teneur en nutriments dans l’étiquetage des aliments.

Plus d’informations concernant les Lignes directrices diététiques 2010 sont disponibles ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.