Objectif : Le statut de l’année 2015 du profil de prestation de services de soins oculaires dans les pays d’Asie du Sud-Est a été comparé aux données de l’année 2010 afin de déterminer l’état de préparation pour réaliser le plan d’action mondial 2019 de l’Organisation mondiale de la santé.

Méthodes : Des informations ont été recueillies auprès des chaires nationales de l’Agence internationale pour la prévention de la cécité et des articles récents référencés dans PubMed. Les données comprenaient les éléments suivants : prévalence de la cécité et de la malvoyance, politique nationale de santé oculaire, dépenses de santé oculaire, présence d’organisations non gouvernementales internationales, densité du personnel de santé oculaire, taux et couverture de la chirurgie de la cataracte. Les deux derniers paramètres clés ont été comparés aux données de l’année 2010.

Résultats : Dix des 11 présidents de pays ont partagé les informations, et 28 publications référencées dans PubMed ont été évaluées. La prévalence de la cécité était la plus faible au Bhoutan et la plus élevée au Timor-Leste. Le taux de chirurgie de la cataracte était élevé en Inde et au Sri Lanka. La couverture chirurgicale de la cataracte était élevée en Thaïlande et au Sri Lanka. Malgré l’augmentation du nombre d’ophtalmologistes dans tous les pays (à l’exception du Timor-Leste), le ratio de la population était adéquat (1:100 000) seulement dans 4 des 10 pays (Bhoutan, Inde, Maldives et Thaïlande), mais cela n’a pas beaucoup profité en raison de la division inégale entre les villes et les campagnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.