Saviez-vous qu’il y a plus de vie sous la surface du sol qu’au-dessus ? Dans une seule cuillère à soupe de terre, il y a 50 milliards de microbes à eux seuls. Bien qu’invisibles à l’œil nu, les micro-organismes sont essentiels à la santé des sols car ils influent sur sa structure (ou tilth) et sa fertilité.

Qu’est-ce que les micro-organismes ?

Les micro-organismes sont des organismes microscopiques qui vivent dans chaque partie de la biosphère, y compris au fond des océans et en altitude dans l’atmosphère. Ils peuvent être des organismes unicellulaires ou pluricellulaires et comprennent toutes les bactéries, les archées, les protozoaires de la planète plus de nombreux types de champignons et d’algues.

Imaginez une pincée un sol qui ne pèse pas plus qu’un trombone. Ce sol contient :

Pourquoi les micro-organismes sont-ils importants ?

Les micro-organismes jouent un rôle clé dans la décomposition (la dégradation de la matière organique) et le cycle des nutriments et de l’eau pour nos plantes et nos cultures. La matière organique en décomposition fournit aux micro-organismes l’énergie nécessaire à leur croissance et fournit du carbone pour la formation de nouvelles cellules. En aidant à décomposer la matière organique, les micro-organismes libèrent des nutriments essentiels et du dioxyde de carbone dans le sol, fixent l’azote et aident à transformer les nutriments en formes minérales que les plantes peuvent utiliser par un processus appelé minéralisation. En outre, lorsque ces micro-organismes se déplacent dans le sol, ils l’aèrent, ce qui contribue à améliorer le drainage et la structure du sol.

En raison du rôle que les micro-organismes jouent dans l’environnement, le « sol vivant » est l’un des écosystèmes les plus précieux sur terre, contribuant à réguler le climat, à atténuer les sécheresses et les inondations et à filtrer l’eau.

Comment encourager les micro-organismes bénéfiques dans votre jardin

Les micro-organismes du sol ont besoin des mêmes choses que nous pour se développer : nourriture, eau et oxygène. Les jardiniers amateurs peuvent contribuer à encourager les micro-organismes bénéfiques pour améliorer la fertilité et la structure de leur sol de plusieurs façons :

  • Ajouter du compost à votre jardin. Le carbone étant la principale source d’énergie des micro-organismes, ils ont besoin de beaucoup de matière organique pour prospérer. En ajoutant du compost à votre jardin, vous leur assurez un apport régulier de matière organique. Lisez notre conseil pour savoir comment faire du compost.
  • Plantez des cultures de couverture. Les cultures de couverture fournissent de la nourriture pour le sol vivant. Lisez nos conseils sur les cultures de couverture pour savoir comment choisir les bonnes cultures de couverture pour votre jardin.
  • Gardez votre sol bien arrosé. Les microbes se développent dans des températures modérées et des sols humides. Si le sol est laissé nu et sec, les températures élevées peuvent tuer les micro-organismes.
  • Évitez les perturbations physiques. Chaque fois que le sol est perturbé par le labourage ou le compactage, par exemple, cela perturbe la structure du sol et l’habitude des micro-organismes qui y vivent.
  • Paillez vos plates-bandes. Le paillage avec des matières organiques comme les feuilles ou les aiguilles de pin permet de retenir l’humidité dans le sol tout en réintroduisant de la matière organique dans le sol.
  • Évitez les pesticides. Les pesticides, herbicides, fongicides et engrais chimiques peuvent dévaster des populations entières de micro-organismes dans notre sol. Choisissez plutôt des engrais organiques comme le compost et le fumier qui libèrent les nutriments dans le sol au fil du temps et ne laissent pas de résidus à long terme comme de nombreux engrais chimiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.