Malheureusement, sur la base de votre description, je ne suis pas certain de ce qui se passe. Si le jaunissement et le flétrissement ont coïncidé avec l’application de l’engrais, alors je soupçonnerais une surdose de celui-ci. S’il s’agissait d’une application foliaire, vous pouvez essayer de rincer les feuilles ; s’il s’agissait d’une application granulaire, vous pouvez essayer de la gratter à la surface du sol ou vous pouvez essayer de la faire disparaître du sol en arrosant abondamment et en laissant s’écouler, en répétant plusieurs fois de suite. De plus, vous ne voudriez pas fertiliser beaucoup si tard dans la saison, car ils doivent commencer à ralentir en vue d’être rentrés à l’intérieur.
Une autre possibilité, puisque les symptômes ont été soudains, est que quelque chose a affecté le tubercule sous le sol et l’a endommagé ou l’a fait pourrir. Vous pourriez creuser soigneusement et jeter un coup d’œil. Parfois, une infection bactérienne ou fongique peut faire cela, et assurez-vous également que les trous de drainage dans le ottom du récipient fonctionnent — un arrosage excessif peut causer des dommages signalés par le jaunissement et le flétrissement.
Je ne sais pas comment vos températures nocturnes ont été, mais si les plantes jaunissantes sont dans un endroit plus exposé et que vous avez soudainement eu des nuits en dessous de 50 degrés, cela peut être lié à une exposition au froid.
Puisque je ne suis capable que de faire des suppositions à distance, et que vous avez beaucoup de ces plantes, je vous suggère fortement de travailler avec votre extension de comté pour essayer d’identifier la cause. Une fois que vous le saurez, vous pourrez déterminer comment procéder. J’espère que ce n’est rien de trop grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.