ALBUQUERQUE, N.M. –

Cela fait quatre ans que Victoria Martens, 10 ans, a été assassinée et mutilée dans le West Side d’Albuquerque.

Et alors que deux des trois suspects dans cette affaire ont conclu des accords de plaidoyer, il semble rester plus de questions que de réponses dans cette tragédie impensable.

Publicité

Dans les premiers jours qui ont suivi le meurtre de Victoria, la mère de la jeune fille, Michelle Martens, a donné à la police de faux aveux qui, pendant plus d’un an, ont dévoyé le récit de l’affaire, qui pointait du doigt Martens, son petit ami de l’époque, Fabian Gonzales, et la cousine de celui-ci, Jessica Kelley.

En 2018, le procureur du comté de Bernalillo, Raul Torrez, a annoncé de nouveaux développements choquants dans l’affaire, selon lesquels Martens et Gonzales n’étaient même pas chez eux au moment où Victoria a été tuée.

Les nouvelles informations semblaient également faire allusion à un quatrième suspect, encore inconnu, car l’ADN d’un homme non identifié a été retrouvé sur le corps de Victoria.

Martens a conclu un accord de plaidoyer peu après la découverte des nouvelles informations et a plaidé coupable de maltraitance d’enfant ayant entraîné la mort.

Presque un an plus tard, en 2019, Jessica Kelley a conclu son propre accord de plaidoyer juste avant que la sélection du jury ne commence dans son cas.

Kelley a accepté de plaider sans contestation à six chefs d’accusation, dont abus d’enfant ayant entraîné la mort, lésions corporelles graves, voies de fait graves, falsification de preuves et complot pour commettre une falsification de preuves.

Dans le cadre de son plaidoyer, elle témoignera contre Gonzales.

Les dossiers judiciaires montrent que Kelley a déclaré aux enquêteurs qu’elle était sous l’emprise de la méthamphétamine, qu’elle gardait Victoria Martens quand un homme qu’elle ne connaissait pas est entré dans l’appartement et a tué la petite fille.

Kelley a déclaré avoir dit à son cousin, Fabian Gonzales, que Victoria était morte. Kelley a dit aux enquêteurs qu’elle et Gonzales ont démembré Victoria, puis le duo a mis la petite fille dans une baignoire et a essayé de nettoyer la scène du crime.

Gonzales est actuellement le seul suspect qui doit être jugé pour la mort de Victoria. Il a été libéré de prison, en attendant le procès, à la fin de l’année dernière.

Il est accusé de falsification de preuves et d’abus d’enfant ayant entraîné la mort.

Les enquêteurs n’ont pas encore trouvé le mystérieux quatrième suspect.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.