Le texte de la série uniforme que nous étudions pour le dimanche 12 août est 2 Corinthiens 8 7-15, une partie de l’encouragement de Paul aux chrétiens de Corinthe dans la question de la collecte de fonds pour l’église de Jérusalem. Voici quelques questions sur le texte que nous pourrions ou non considérer en classe:

Au verset 7, Paul dit aux Corinthiens qu’ils excellent dans (littéralement, ont une surabondance de) « la foi, dans la parole, dans la connaissance, dans le plus grand empressement… » Paul est-il en train de « flatter » les Corinthiens, à notre avis ? Ou bien y a-t-il quelque chose d’autre ? Quoi ? Pourquoi pensons-nous cela ? Comment les Corinthiens en sont-ils venus à avoir cette surabondance, pensons-nous ?

Y a-t-il une relation entre la surabondance que Paul décrit au verset 7,  » l’acte gracieux de notre Seigneur Jésus-Christ  » au verset 9, et la référence à la manne dans le désert au verset 15 ? Quelle relation voyons-nous ? Paul suggère-t-il quelque chose avec ces exemples ? Qu’en pensons-nous ?

Au verset 8, Paul dit qu’il « teste l’authenticité de votre amour contre l’empressement des autres. » Quelle est notre réponse à cette déclaration ? Pourquoi ? Avons-nous nous-mêmes déjà tiré des conclusions sur la sincérité ou l’affection des gens à partir de leur comportement ? Quand ? Quelles conclusions avons-nous tirées, et pourquoi ? D’après nous, qu’est-ce que Paul cherche ici ? Pourquoi chercherait-il cela ? Pourquoi pensons-nous cela ?

Au verset 8 et au verset 10, Paul note qu’il donne un conseil, pas un commandement. Avons-nous déjà été dans une situation où nous devions ou voulions donner des conseils plutôt que de commander ou de dire aux gens ce qu’ils devaient faire ? Quelles étaient les caractéristiques de cette situation ? (Par exemple, quelle était notre relation avec l’autre ou les autres personnes ? Quelles étaient nos motivations ?) Cette expérience nous donne-t-elle un aperçu de ce que Paul pourrait faire ici ? Quelle perspicacité ?

Est-ce que cela ferait une différence si les Corinthiens complétaient leur offrande en obéissant à un commandement, ou en réponse à un conseil ou un encouragement ? Quelle différence ? Pourquoi ? Nous sentons-nous semblables aux Corinthiens ici, ou différents d’eux ? Comment ?

Que semble vouloir dire « un juste équilibre » dans les versets 13 & 14 ? Qu’est-ce que cela inclut – c’est-à-dire, de quoi le « juste équilibre » est-il un juste équilibre ? Qu’est-ce qui nous donne cette impression ? Ce juste équilibre a-t-il quelque chose à voir avec  » l’acte gracieux de notre Seigneur Jésus-Christ  » au verset 9 ? Avec la manne dans le désert au verset 15 ? Qu’est-ce que c’est ? Pourquoi disons-nous cela ? Qu’est-ce que ce juste équilibre aurait à voir avec nous, pensons-nous ? Pourquoi pensons-nous cela ?

Peinture de personnages dans une conversation

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.