Dans 2 Corinthiens chapitre 11, Paul poursuit sa deuxième lettre à l’église chrétienne de Corinthe avec quelques avertissements sur les faux enseignants.

« 1 Corinthiens 2 Corinthiens Galates »

.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
11 12 13

 » Tous les livres de la Bible « 

Mise en garde de Paul contre les faux enseignants

Paul a dit aux Corinthiens qu’il craignait qu’ils ne soient détournés de la dévotion unique au Christ qu’il leur avait enseignée pendant qu’il était là. Sa crainte était qu’ils écoutent d’autres prédicateurs (en les appelant des faux apôtres), qui prétendaient être des disciples de Jésus, mais qui essayaient de les enseigner différemment de la vérité que Paul lui-même leur avait prêchée.

S’attendre à des prédicateurs malhonnêtes

Paul a averti les Corinthiens d’être sur leurs gardes pour ces faux prédicateurs, leur disant de ne pas écouter les vantardises oiseuses de leur part quant à leur autorité pour prêcher au nom de l’église. Paul leur a également rappelé qu’ils ne devaient pas être surpris que certains prédicateurs soient malhonnêtes, car même Satan se déguise en ange de lumière pour tromper les gens et les amener à le suivre.

Paul leur a dit que bien qu’il ait toujours veillé à ne pas être un fardeau pour eux, ces faux prédicateurs s’attendent à être soutenus et obéis par leurs disciples.

Paul valide son message

Paul a dit dans 2 Corinthiens chapitre 11 que ce qu’il leur avait enseigné sur Jésus et l’église était la vérité. Il disait que même s’il n’était pas un aussi grand orateur que ceux qu’il appelait les « super apôtres » de l’église, ses connaissances et ses croyances étaient tout aussi vraies. Même s’il a pu être humble dans son approche avec eux, il a dit qu’ils ne devaient pas douter de sa vérité et de son autorité pour parler au nom de Jésus.

Paul parle de ses lettres de créance

Paul a affirmé son amour pour l’église de Corinthe dans 2 Corinthiens chapitre 11 et leur a donné plusieurs exemples des affirmations que les faux prédicateurs faisaient pour essayer de prouver leur autorité. Il leur a dit qu’il pouvait dire les mêmes choses à son sujet – qu’ils sont Hébreux, Israélites, et descendants d’Abraham et serviteurs du Christ.

Paul a ensuite parlé de ses lettres de créance. Il a dit que s’ils étaient impressionnés par les titres de compétences des faux enseignants, ils devraient savoir que Paul a souffert plus que n’importe lequel de ces faux prédicateurs au nom du Christ. De plus, a-t-il dit, il a travaillé plus dur, a été emprisonné davantage, a été flagellé, battu et lapidé, a subi des naufrages et un danger constant.

Paul a poursuivi en disant qu’il avait souffert physiquement – la faim, la soif, le froid et l’épuisement – et mentalement, en s’inquiétant des églises qu’il a contribué à établir. En fait, c’était de ses faiblesses qu’il était le plus fier, parce qu’elles montraient que c’était le Christ qui est fort et qui agissait à travers Paul.

« Chapitre précédentChapitre suivant »

2 Corinthiens 11 (King James Version)

1 Plût à Dieu que vous pussiez me supporter un peu dans ma folie : et en effet me supporter.

2 Car je suis jaloux de vous d’une jalousie pieuse, car je vous ai fiancés à un seul mari, afin de vous présenter au Christ comme une vierge chaste.

3 Mais je crains que, de quelque manière que ce soit, comme le serpent a séduit Eve par sa subtilité, ainsi vos esprits ne soient corrompus de la simplicité qui est en Christ.

4 Car si celui qui vient prêche un autre Jésus, que nous n’avons pas prêché, ou si vous recevez un autre esprit, que vous n’avez pas reçu, ou un autre évangile, que vous n’avez pas accepté, vous pourriez bien le supporter.

5 Car je suppose que je n’étais pas un brin en retard par rapport aux très principaux apôtres.

6 Mais si je suis grossier en paroles, je ne le suis pas encore en connaissance ; mais nous avons été manifestés à fond parmi vous en toutes choses.

7 Ai-je commis une offense en m’abaissant pour que vous soyez élevés, parce que je vous ai annoncé gratuitement l’évangile de Dieu ?

8 J’ai dépouillé d’autres églises, en prenant leur salaire, pour vous rendre service.

9 Et quand j’étais présent chez vous, et que j’étais recherché, je n’étais à la charge de personne ; car ce qui me manquait, les frères venus de Macédoine l’ont fourni ; et en toutes choses, je me suis gardé d’être pour vous un fardeau, et c’est ainsi que je me garderai moi-même.

10 Comme la vérité de Christ est en moi, personne ne m’empêchera de me vanter ainsi dans les régions de l’Achaïe.

11 Pourquoi ? parce que je ne vous aime pas ? Dieu le sait.

12 Mais ce que je fais, je le ferai, afin de couper l’occasion à ceux qui la désirent ; afin que, là où ils se glorifient, ils soient trouvés comme nous.

13 Car tels sont les faux apôtres, les ouvriers trompeurs, se transformant en apôtres du Christ.

14 Et ce n’est pas étonnant ; car Satan lui-même est transformé en ange de lumière.

15 Ce n’est donc pas une grande chose si ses ministres sont aussi transformés en ministres de la justice ; dont la fin sera selon leurs œuvres.

16 Je dis encore : Que personne ne me prenne pour un insensé ; si ce n’est pas le cas, accueillez-moi comme un insensé, afin que je me glorifie un peu.

17 Ce que je dis, je ne le dis pas après le Seigneur, mais comme un insensé, dans cette assurance de me glorifier.

18 Puisque plusieurs se glorifient selon la chair, je me glorifierai aussi.

19 Car vous souffrez volontiers les insensés, puisque vous êtes vous-mêmes sages.

20 Car vous souffrez, si un homme vous asservit, si un homme vous dévore, si un homme s’empare de vous, si un homme s’élève, si un homme vous frappe au visage.

21 Je parle comme à propos de l’opprobre, comme si nous avions été faibles. Cependant, là où quelqu’un est audacieux, (je parle comme un insensé) je le suis aussi.

22 Sont-ils Hébreux ? je le suis aussi. Sont-ils Israélites ? je le suis aussi. Sont-ils la postérité d’Abraham ? je le suis aussi.

23 Sont-ils des ministres du Christ ? (Je parle comme un fou) Je suis plus ; en travaux plus abondants, en coups plus que de mesure, en prisons plus fréquentes, en morts souvent.

24 Des Juifs cinq fois j’ai reçu quarante coups sauf un.

25 Trois fois j’ai été battu de verges, une fois j’ai été lapidé, trois fois j’ai subi un naufrage, une nuit et un jour j’ai été dans les profondeurs ;

26 En voyages souvent, dans les périls des eaux, dans les périls des brigands, dans les périls par mes propres compatriotes, dans les périls par les païens, dans les périls dans la ville, dans les périls dans le désert, dans les périls dans la mer, dans les périls parmi les faux frères;

27 Dans la fatigue et la douleur, dans les veilles souvent, dans la faim et la soif, dans les jeûnes souvent, dans le froid et la nudité.

28 Outre les choses du dehors, ce qui me tombe dessus chaque jour, le soin de toutes les églises.

29 Qui est faible, et je ne suis pas faible ? qui est offensé, et je ne brûle pas ?

30 S’il faut que je me glorifie, je me glorifierai des choses qui concernent mes infirmités.

31 Le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui est béni pour les siècles des siècles, sait que je ne mens pas.

32 A Damas, le gouverneur sous le roi Arétas gardait la ville des Damascènes avec une garnison, désireux de m’appréhender :

33 Et par une fenêtre, dans un panier, j’ai été descendu par le mur, et j’ai échappé à ses mains.

« Chapitre précédentChapitre suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.