Le traitement de la trachéo / bronchomalacie dépend largement de sa gravité, de sa localisation exacte, de sa cause et du tableau endoscopique.

Son traitement peut prendre plusieurs mois et c’est l’une des conditions les plus difficiles affectant chroniquement l’ensemble des voies respiratoires. L’affection peut toucher la trachée proximale (supérieure) ou distale (inférieure) avec ou sans atteinte bronchique. La trachéobronchomalacie distale longue est plus difficile à traiter.

Les cas légers s’améliorent avec le temps. Si la cause est due à une compression de la trachée par un gros vaisseau ou une masse dans le thorax, alors les chirurgiens discuteront d’une opération. En l’absence d’une telle cause extrinsèque, le traitement se fera par masque et ventilation positive des voies respiratoires ou CPAP. À l’aide du masque, de l’air est forcé dans les voies respiratoires affaissées pour oxygéner les poumons. La durée pendant laquelle cela est nécessaire est variable et dépend du patient.

L’affaiblissement induit par la trachéotomie est mieux traité par la chirurgie (résection trachéale et anastomose).

Pour les patients séjournant à l’étranger, un plan systématique de suivi est préparé en tenant compte de la longue distance de voyage et des politiques d’assurance de chaque pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.